Islamophobie encore et toujours 
mardi, février 16, 2010, 06:55 PM - Politique, Philosophie
Actuellement, en France, je sens resurgir une islamophobie grandissante. Sans doute est-ce l'effet du débat sur l'identité nationale suivi de la réflexion sur l'interdiction du voile intégral qui ont eu pour effet de désinhiber certains esprits. C'est ainsi que s'expriment aujourd'hui, avec beaucoup moins de retenu qu'avant, la haine et/ou la peur de l'islam.

Les craintes que j'entends le plus fréquemment formulées sont:
1-"Les musulmans sont en train de coloniser la France. A force d'accueillir des arabes nous allons nous faire bouffer. Ils finiront par nous imposer leurs lois."
2-"Il est écrit dans le coran qu'il est un devoir pour tout bon musulman de tuer les chrétiens et les juifs."
3-"Le voile intégral est une menace pour la république car c'est une attaque à sa laïcité."
4-"Le voile intégrale doit être interdit car certaines personnes se le font imposer par des maris qui sont de vrais fanatiques religieux."

Je veux ici tordre le cou à ces arguments, les prendre un par un pour les démonter méticuleusement.
Il en est assez de la désinformation et de ces incitations à la haine de l'autre.
Ensuite, je tâcherai de lancer une réflexion sur l'origine de cette islamophobie orchestrée par les plus hautes instances de l'état.


1-"Les musulmans sont en train de coloniser la France. A force d'accueillir des arabes nous allons nous faire bouffer. Ils finiront par nous imposer leurs lois."

Il ne faut pas inverser les rôles. Que ceux qui formulent ce genre de choses prennent le temps de regarder objectivement la situation actuelle.
Pour ce faire, je leur propose de se poser les deux questions suivantes:

Y'a-t-il aujourd'hui un pays musulman qui envoie des militaires en France pour nous expliquer que la démocratie n'est pas un bon système et que la république chrétienne est dépassée et qu'il faut adopter la charia?
La réponse est non. Si tel était le cas, nous serions en droit de nous sentir colonisé, envahi par un pays tiers. Mais il faut reconnaitre que ce n'est pas le cas.
Par contre, et j'en arrive à la deuxième question: la réciproque est-elle vraie? Peut-on en dire que la France ne fait pas de prosélytisme démocratique ?
Là encore, la réponse est non.
Il faut avoir à l'esprit qu'aujourd'hui la France contribue à instaurer par la force militaire un régime démocratique en Afghanistan.
Des militaires français, payés par les impôts des français, sont envoyés dans un pays musulman pour renverser un régime taliban qui avait instauré un gouvernement islamique dur suivant scrupuleusement la charia.

C'est donc l'inverse de ce qui est affirmé par les islamophobes que l'on peut constater. La France contribue à imposer son modèle "démocratique" par une démarche plus que prosélyte mais singulièrement violente et colonisatrice.
Ce que nous ne tolèrerions pas des autres (et ce qui semble d'ailleurs inquiéter les islamophobes), nous le faisons subir aux autres.

Lorsque je présente les choses avec cet éclairage là, je m'entends parfois rétorqué que, si les musulmans n'utilisent effectivement pas la force militaire pour nous coloniser, ils utilisent le terrorisme. Et là, je réalise tout le poids de la manipulation médiatique de l'opinion publique. Le 11 septembre 2001, une bande de fanatiques ultra-endoctrinés par des islamistes radicaux, fait exploser des avions sur les tours du World Trade Center. Et depuis, les musulmans sont considérés comme des terroristes. Parce qu'un petit clan d'islamistes radicaux se base en Afghanistan, il devient tout d'un coup légitime d'aller faire la guerre aux afghans. L'amalgame est très vite fait .. groupe terroriste basé en Afghanistan = talibans = afgan.

Si je pouvais me permettre un peu d'humour noir, je serais tenté de dire qu'avec ce genre de raisonnement, on pourrait presque autoriser l'Afrique toute entière à attaquer la France sous prétexte que quelques fou dangereux du ministère de la défense ont décidé d'aider à l'assassinat de Thomas Sankara (en Octobre 1987) ou de contribuer à mater la révolte contre le dictateur Laurent Gbagbo en côte d'ivoire (installer par la France).
Il faut raison garder. Comme le dit Noam Chomsky .. "Pour les puissants, les seuls crimes sont ceux que les autres commettent".

Mais je crois que le meilleur argument pour contrer ceux qui font l'amalgame entre islam et terrorisme reste de rappeler que, pendant la seconde guerre mondiale, les personnes qui sabotaient les ligne de chemin de fer entre l'Allemagne et la France était appelés des terroristes par le gouvernement de Vichy.. et qu'aujourd'hui, ils sont appelés des résistants dans les livres d'histoire des écoliers :)


2-"Il est écrit dans le coran qu'il est un devoir pour tout bon musulman de tuer les chrétiens et les juifs."

Je crois que le meilleur moyen de parer à ce genre d'argument consiste à demander à la personne l'émettant de produire les références des passages sur lesquels il appuie son propos. Donner lui éventuellement plusieurs jour pour le faire. Il partira ainsi dans une lecture qui ne pourra pas lui faire de mal (sans pour autant lui faire du bien) et qui lui permettra éventuellement de croiser les passages mentionnés sur cette page:
http://expositions.bnf.fr/livrarab/peda ... /coran.htm
Où on voit clairement que le Coran appelle à la bonne entente avec les "gens du livre" (juifs et chrétiens).

3-"Le voile intégral est une menace pour la république car c'est une attaque à sa laïcité."

Là je crois que le principal problème est un soucis de vocabulaire. Laïque signifie "Qui n'appartient pas à la religion". Au lieu de s'inscrire dans le refus de la religion, la laïcité consiste plutôt en une acceptation de toutes les religions. La république doit permettre à chaque citoyen de vivre sa religion comme il l'entend. Et elle doit repousser le plus possible tout ce qui force les individus à transiger avec leurs valeurs morales et religieuse. Bien évidemment, lorsqu'une femme intégralement voilée entreprend une démarche qui nécessite la vérification de son identité, elle doit s'attendre à ce qu'un agent de la fonction publique lui demande de présenter son visage en même temps que sa pièce d'identité. Mais cette évidence ne force en rien à interdire le port du voile intégrale en d'autres circonstances.
Je trouve que les citoyens français sont bien passifs face à cette loi en préparation qui constitue de toute évidence une sérieuse atteinte aux libertés individuelles.Cette loi, lorsqu'elle arrivera à être votée sera bien plus menaçante pour les valeurs de la république que ne l'est le port du voile intégrale par quelques allumées en détresse.

Pour terminer avec une petite touche d'humour je voudrais citer cette réflexion qui m'est venu en tombant récemment sur l'actualité:
En ce moment, le NPA fait l'objet d'attaques parce qu'il ose présenter une femme voilée sur ces listes électorales.
Mais à l'époque de Sœur Emmanuelle, les femmes voilées étaient-elles autant sources de scandale ?
Le voile oui .. mais sur des nonnes uniquement ?

4-"Le voile intégrale doit être interdit car certaines personnes se le font imposer par des maris qui sont de vrais fanatiques religieux."

Voilà le côté le plus désespérant de la façon dont nos gouvernants font leur lois. A partir de cas particuliers et/ou d'évènements singuliers à haute charge émotionnelle, on tire des lois générales qui s'appliquent bien au delà du cadre qui leur ont donné naissance. C'est par ce genre de raccourcis qu'on prive petit à petit les citoyens des libertés dont ils disposent.
Parce que certaines personnes sont forcées de porter le voile par des maris fanatiques, toutes les autres personnes qui ont choisis cette démarche par conviction et choix personnel se voient privées de la possibilité de le faire. C'est proprement scandaleux.
Il me semble évident que l'interdiction du voile intégral constitue une privation de liberté individuel.

Comme on peut le voir, l'islamophobie latente existe en dépit du bon sens. Elle repose sur une désinformation organisée et s'appuie sur l'inculture et la sottise de ceux qui y adhère. Mais le plus choquant et le plus inquiétant à mes yeux tient au fait que cette idéologie de haine et de peur soit instaurée par les institutions soit disant républicaine. On ne peut décemment pas occulter la grande part de responsabilité du ministère de l'identité nationale dans le réveil de cette haine de l'islam.
Bien entendu, on pensera immédiatement à la manipulation bassement électoraliste consistant, comme lors de l'élection présidentielle, à siphonner l'électorat d'extrême droite en récupérant leur thème de campagne. La perspective des élections régionales ne fait qu'ajouter du crédit à cette thèse.
Mais n'est-ce pas simplifier outrancièrement la chose? Certes l'islamophobie se fait plus présente actuellement, mais n'a-t-elle pas toujours été latente? N'a-t-elle simplement pas été maintenue étouffée par le poids du politiquement correct? N'est-il pas possible que cette haine/peur de l'islam soit entretenue pour d'autre motifs que ces simples manipulations électoralistes.


Il existe selon moi des raisons bien plus profondes à l'existence et à l'entretien de l'islamophobie.

J'en vois principalement deux:


Tout d'abord, Les chrétiens, encore majoritaires en Europe, sont en train de percevoir l'irrémédiable déclin de leur leadership idéologique face à la déferlante islamique que connaissent tous les continents. Cette situation les incommodent fortement et entraine quelques réactions de virulence.. des sursauts d'orgueil. La dureté et l'intransigeance d'un Benoit XVI est un symptôme supplémentaire de l'urgence ressentie par l'église catholique de rester ferme pour tenter de survivre .. Mais il est trop tard et l'attitude du Vatican ne fait finalement que précipiter l'échéance.

Léon Tolstoï faisait remarquer dans son livre "Le royaume des cieux est en vous" que les chrétiens n'ont jamais réellement suivi les préceptes que Jésus leur soumettait. Ils n'ont eu de cesse de se faire les porteurs d'un message qu'ils n'ont jamais écouté ni compris. Comment peuvent-ils espérer aujourd'hui avoir la crédibilité qu'ils ne se sont jamais accordé à eux-même?


Ensuite, et surtout, il existe une réalité bien palpable que certains capitalistes peuvent voir d'un très mauvais œil. La finance islamique devient une alternative de plus en plus crédible face au capitalisme occidental actuel. Conçue pour être au plus proche de l'économie réelle, elle a tout simplement l'une des seules à n'avoir pas souffert de la crise financière mondiale. De plus, avec ses valeurs éthiques, notamment basées sur le refus de l'usure (Riba), elle est une solution très attrayante aux problèmes de développement durable.
Il parait immanquable certains usuriers se sentiront menacés par cette solution. Ainsi, il peut être intéressant pour eux d'organiser dès à présent la manipulation d'opinion qui permettra d'éviter l'émergence d'une solution qui fera irrémédiablement fondre leurs indécents revenus .

http://www.youtube.com/watch?v=O50wLZG6y0s

http://www.dailymotion.com/video/xbw8w5 ... sundefined

http://www.dailymotion.com/video/xbtsd3 ... t-con_news





4 Commentaires ( ( 96 vues ) )   |  Lien permanent   |  Lien relatif   |   ( 3 / 20500 )

Google condamné = culture attaquée 
dimanche, décembre 20, 2009, 05:46 PM - Philosophie
Je trouve proprement choquant que Google soit condamné pour contre-façon lorsqu'il met à disposition sur son site quelques extraits d'ouvrages.

Si j'ai bien compris l'argumentaire des maisons d'éditions, un auteur est seul à pouvoir décider de ce qui est fait de son œuvre. Et il n'a pas à tolérer que cette dernière soit diffusée partiellement et sans son autorisation.
Mais que croient-ils qu'il se passe en librairie?
Qui achète un livre sans avoir feuilleté quelques pages pour vérifier qu'il correspond à ce qui est cherché.
Google offre cette possibilité en même temps qu'il fournit un lien pour acheter le livre en ligne.
Que veulent les éditeurs ? Qu'on achète leur livre sans prendre la précaution de vérifier si celui-ci correspond à nos attentes ?
Sont-ils prêt à rembourser l'achat si le livre n'est pas aussi bien que ce à quoi on s'attend ?

Par ailleurs, la démarche de google permet à des œuvres épuisées et non ré-éditées de continuer d'exister.
Certaines maisons d'édition possèdent des droits sur des ouvrages qu'elle ne ré-édite pas à cause d'un retour sur investissement trop hypothétique.
Ainsi, des œuvres qui sont devenues introuvables pourraient se voir offrir une seconde vie sur Internet .. mais non.
Les éditeurs préfèrent les voir tomber dans l'oubli que de leur permettre d'exister sans eux. Cela s'appelle la politique de la terre brulée.
Si nous ne nous faisons pas d'argent avec cet ouvrage, personne n'en fera !!! La mort d'une œuvre est préférable à sa gratuité.

Et l'argumentaire déployé pour justifier cet aberration est le même que lorsque l'industrie du disque s'attaque aux diffusions sur internet.
Les maisons d'édition prétendent agir pour la défense des auteurs. Mais elles ne font finalement que défendre (à court terme) leurs intérêts.
Car les auteurs préfèrent certainement de loin disposer d'un moyen de faire connaitre leurs travaux de manière à susciter l'envie d'acheter plutôt que de se voir condamner à la confidentialité par des réseaux d'édition et de distribution ultra sélectif.

La réalité telle que je la voie, c'est que les industries du disque, du cinéma et de la littérature sont à côté de la plaque.
Elles tentent vainement de survivre en déployant des efforts considérables pour s'opposer à l'irrémédiable disparition de leur modèle économique.
Si elle passait le même effort à négocier les virages marketing qui s'imposent, elles auraient pourtant des chances de survie.

Mais non .. alors qu'elles crèvent la gueule ouverte .. et si possible en silence.
Pourquoi s'apitoyer sur le sort de sociétés qui se plaignent de ne pas suivre la compétition alors qu'elles se tirent elles-même une balle dans le pied?

Dans les combats David contre Goliath, je ne suis d'ordinaire pas pour les gros mastodontes .. mais là, il y a des limites à ce que l'intelligence peut supporter.
2 Commentaires ( ( 82 vues ) )   |  Lien permanent   |  Lien relatif   |   ( 3 / 9429 )

Plainte contre les dirigeants des nations unies. 
samedi, décembre 19, 2009, 05:21 PM - Politique
Nos dirigeants ont montré leur incompétence.

Le sommet de Copenhague nous a été présenté comme le sommet de la dernière chance.
Ce formidable espoir qu'on a fait naitre chez les citoyens de tout pays aura été à la hauteur de la désillusion que l'échec de ce sommet a suscité.
Les dirigeants politiques avaient soit disant le moyen de sauver notre planète. On se rend compte que ces dirigeants ne sont finalement capables de rien.
Il ne faut pas croire que l'échec repose sur la difficulté de mettre d'accord 192 pays car, si vous interrogiez les habitants de ces pays, vous atteindriez la conclusion que la très grande majorité des habitants de ce monde souhaite que cette planète survive à notre génération.

Mais il s'avère que, en confiant aux dirigeants politiques la responsabilité de la mise en place technique des aspirations des peuples, rien n'aboutit !!!
C'est donc finalement aux populations qu'incombe la délicate mission de sauver la planète (en se frayant un chemin parmi les embuches que les politiciens dressent sur leur chemin).

Ne serait-il pas temps de réaliser que nos dirigeants politiques, de par le pouvoir qu'ils ont et de par l'impotence dont ils font preuve, sont éminemment préjudiciables à la survie de l'espèce humaine?

Ne serait-il pas préférable de se passer de ces gens là et de composer notre avenir sans eux ?

Extrait du discours de Hugo Chavez:
"""
Si le climat était une banque, tout le monde se serait précipité pour le sauver.
"""
1 Commentaire ( ( 67 vues ) )   |  Lien permanent   |  Lien relatif   |   ( 3 / 20137 )

Un internaute romanais menacé par une sympathisante UMP. 
lundi, novembre 16, 2009, 10:46 PM - Politique

Lundi 16 Novembre, le blog de l'association Romans nouvel élan fût le théatre d'un dérapage que l'association peine à camoufler.

En effet, après avoir rédigé un post caustique sur la politique locale menée par la candidate UMP Marie-Hélène THORAVAL un internaute présente des excuses à la candidate malmenée.

Malgré les excuses exprimées par l'internaute maladroit et le pardon accordée par la candidate, une bloggeuse impétueuse utilisant le pseudo Rachel (dont tout porte à croire qu'elle serait adhérente de l'association Romans Nouvel Elan et sympathisante UMP) rédige, sur le site de l'association, un article fustigeant l'indélicatesse de l'internaute et le menaçant de le frapper s'il osait exprimer son opinion en sa présence.

Après que l'internaute menacé ait répondu qu'il ne tolérait pas d'être victime de menace et de prévenir que si de tels agissements venaient à se reproduire, il porterait plainte, les modérateurs du site ont décidé de supprimer l'article incriminant leur adhérente supposée et censurèrent l'article de réponse de l'internaute..

L'internaute a fait savoir qu'il ne porterait pas plainte mais qu'on ne le reprendrait plus à tenter d'exprimer ses opinions a l'UMP.
"Je réalise que l'UMP est un parti où les esprits libres ne sont pas en sécurité. Tout ce qui ne va pas dans le sens de l'idéologie du parti est considéré comme subversif. Aucune critique de l'élite n'est admise. Pour moi c'est le symptôme d'une dérive totalitaire. Penser que ce parti est à la tête des institutions politiques de notre nation me fait froid dans le dos."

Comble de l'histoire, l'internaute réagissaient aux résultats d'une votation sur le thème de l'insécurité à Romans sur Isère. Il émettait de sérieux doutes sur la pertinence de la politique sécuritaire préconisée par l'UMP. Sans doute était-il loin de s'imaginer que la sécurité en question avait pour vocation de le protéger .. des sympathisants UMP eux-mêmes.

Romans Nouveau Relan .. l'association qui sait donner du sens à son action.
4 Commentaires ( ( 103 vues ) )   |  Lien permanent   |  Lien relatif   |   ( 3 / 20201 )

Compiler et installer un module Python contenant du C sous windows avec MinGW  
samedi, février 14, 2009, 01:59 PM - Informatique
Certains modules python contiennent des parties écrites en C.
Si on tente d'installer ces modules par la commande traditionnelle:

C:\...\Readline-1.7>c:\Python25\python.exe setup.py install


On peut heurter aux message suivant (que j'ai eu en essayant d'installer readline):


running install
running build
running build_py
creating build
creating build\lib.win32-2.5
copying readline.py -> build\lib.win32-2.5
running build_ext
error: Python was built with Visual Studio 2003;
extensions must be built with a compiler than can generate compatible binaries.
Visual Studio 2003 was not found on this system. If you have Cygwin installed,
you can try compiling with MingW32, by passing "-c mingw32" to setup.py.


Le message d'erreur n'est pas très clair mais il indique qu'il faudrait disposer de mingw32 pour pouvoir régler le problème. Je m'en suis rendu compte en lisant cet article qui lui même disait s'être inspiré de cet article.

En substance, il faut, pour pouvoir compiler des modules python contenant du C:

- Télécharger Mingw et installer g++ et Makefile.

- Créer le fichier %PYTHONHOME%\lib\distutils\distutils.cfg avec le contenu :
[build]
compiler = mingw32


- Editer le fichier %PYTHONHOME%\lib\distutils\version.py pour remplacer l'affectation de version_re par:
version_re = re.compile(r'^(\d+) \. (\d+) (\. (\d+))? (\. (\d+))? ([ab](\d+))?$',re.VERBOSE)

A l'endroit où se trouve le module à construire, créer un fichier configure.bat pour renseigner les variables d'environnement qui seront utiles à MINGW, avec le contenu suivant:

@echo off

echo MinGW Enviroment Command Console
echo ....
echo ....
@set MINGWROOT=C:\MinGW
@set MINGWBIN=%MINGWROOT%\bin
@set MINGWINCLUDE=%MINGWROOT%\include
@set MINGWLIB=%MINGWROOT%\lib
@set MINGWLIBEXEC=%MINGWROOT%\libexec\gcc\mingw32\3.4.5
@set MINGWBIN2=%MINGWROOT%\mingw32\bin
@set MINGWLIB2=%MINGWROOT%\mingw32\lib\ldscripts
@set MINGW=%MINGWROOT%;%MINGWBIN%;%MINGWINCLUDE%;%MINGWLIB%;%MINGWLIBEXEC%;%MINGWLIB2%;%MINGWLIB2%

rem to add more resource paths just use the set command like above and the and it to the set PATH like below

@set Path=%MINGW%;%Path%


Avant de relancer la commande d'installation, il suffit de lancer le script créé au dessus:

C:\...\Readline-1.7>configure.bat
MinGW Enviroment Command Console
....
....


pour pouvoir lancer la construction du module à installer:


C:\...\Readline-1.7>c:\Python25\python.exe setup.py build
running build
running build_py
creating build
creating build\lib.win32-2.5
copying readline.py -> build\lib.win32-2.5
running build_ext
building '_rlsetup' extension
creating build\temp.win32-2.5
creating build\temp.win32-2.5\Release
C:\MinGW\bin\gcc.exe -mno-cygwin -mdll -O -Wall -Ic:\Python25\include -Ic:\Pytho
n25\PC -c _rlsetup.c -o build\temp.win32-2.5\Release\_rlsetup.o
_rlsetup.c: In function `rl_function':
_rlsetup.c:46: warning: 'p' might be used uninitialized in this function
writing build\temp.win32-2.5\Release\_rlsetup.def
C:\MinGW\bin\gcc.exe -mno-cygwin -shared -s build\temp.win32-2.5\Release\_rlsetu
p.o build\temp.win32-2.5\Release\_rlsetup.def -Lc:\Python25\libs -Lc:\Python25\P
CBuild -lpython25 -lmsvcr71 -o build\lib.win32-2.5\_rlsetup.pyd


avant de l'installer effectivement:



C:\...\Readline-1.7>c:\python25\python.exe python setup.py install
running install
running build
running build_py
running build_ext
running install_lib
copying build\lib.win32-2.5\_rlsetup.pyd -> c:\Python25\Lib\site-packages
byte-compiling c:\Python25\Lib\site-packages\readline.py to readline.pyc
running install_egg_info
Removing c:\Python25\Lib\site-packages\Readline-1.7-py2.5.egg-info
Writing c:\Python25\Lib\site-packages\Readline-1.7-py2.5.egg-info



Ajouter un commentaire   |  Lien permanent   |  Lien relatif   |   ( 3 / 20416 )

Ce livre a changé la vie de Gandhi .. la mienne aussi. 
dimanche, février 1, 2009, 09:42 PM - Philosophie
Il faut que je vous parle d'un livre que j'ai lu récemment et dont je peux dire que la lecture ne m'a pas laissé indemne.

En parlant de ce livre, mes intentions ne sont pas neutres. J'entends donner envie à celui qui lit ces lignes de le lire et je nourris le secret espoir que cette personne le recommandera à son tour. Je voudrais transmettre ce livre comme on donne un trésor, la clé qui ouvre l'esprit à une compréhension supérieure des maux qui affectent nos sociétés.

Quel est ce livre?



Le livre en question s'intitule "Unto This Last". Il a été écrit par John Ruskin(1819-1900). Il est paru en 1860.

On en trouve une traduction française partielle ici, sous le titre "Les Ouvriers de la Dernière Heure".

La version intégrale en Anglais est disponible ici.

Comment ais-je découvert ce livre?




En me renseignant sur Gandhi, je suis tombé sur un passage décrivant les circonstances dans lesquelles Gandhi a lu ce livre et un passage de son autobiographie où il explique l'influence que ce livre a eu sur sa vie.

"Impossible de m'en détacher. Dès que je l'eus ouvert, il m'empoigna. De Johannesburg à Durban, le parcours prend vingt-quatre heures. Le train arrivait le soir. Je ne pus fermer l'œil de la nuit. Je résolus de changer de vie en conformant ma nouvelle existence aux idées exprimées dans cet ouvrage. (...) Je crois que ce livre immense me renvoya alors, comme un miroir, certaines de mes convictions les plus profondes ; d'où la grande séduction qu'il exerça sur moi et la métamorphose qu'il causa dans ma vie. (...)

Voici, tels qu'ils m'apparurent, les trois enseignements de cet ouvrage :

1. Que le meilleur de l'individu se retrouve dans le meilleur de la collectivité ;
2. Que le travail de l'homme de loi ne vaut ni plus ni moins que celui du barbier, dans la mesure où tout le monde a également droit à gagner sa vie par son travail ;
3. Qu'une vie de labeur - celle du laboureur ou de l'artisan, par exemple - est la seule qui vaille la peine d'être vécue."


Mahatma Gandhi

Personnellement, j'éprouve une certaine admiration pour Gandhi.
Savoir que l'ouvrage de ce John Ruskin avait autant contribué à sa philosophie m'a fortement incité à le lire.

Comment décrirais-je ce livre?


S'il fallait mettre ce livre dans une catégorie, je suppose qu'il faudrait le placer dans la case "traité critique d'économie politique". Mais sachez qu'il m'est douloureux de l'affubler de termes aussi ronflant au risque d'en effrayer les éventuels lecteurs. Je tiens à affirmer que sa lecture ne requiert aucune connaissance en économie ni en politique (la preuve .. j'ai réussi à le lire). En ce qui me concerne, j'aurais tendance à le placer dans la catégorie "philosophie politique".

Ce livre, écrit en pleine révolution industrielle, est une espèce d'analyse critique du capitalisme et des conséquences que le libéralisme pourrait avoir sur la vie des gens.
Mais sa force réside justement dans le fait de ne pas verser dans le marxisme.

Après m'être un peu renseigné sur les idées dominantes de l'époque de sa parution, je crois pouvoir dire que ce livre est une réponse à l'ouvrage "Principles of Political Economy" de John Stuart Mill et plus généralement une mise en garde contre les idées novatrices d'Adam Smith.

Comment puis-je donner aux gens l'envie de lire ce livre?



Je crois que les bonnes raisons de lire ce livre sont nombreuses mais que la principale reste le désir de comprendre notre monde.

Ceux qui aiment l'actualité y trouveront les clés pour comprendre les mécanismes sous-tendant la crise dont on nous rabat les oreilles actuellement.
Ceux qui aiment la politique y trouveront les idées qui peuvent aider à améliorer nos sociétés (clin d'oeil aux gauchistes en manque de programme .. servez-vous .. y'a de la matière)
Ceux qui aime la philosophie pourront y voir la suite de "Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes" de Jean-Jacques Rousseau

Si l'histoire a donné raison aux analyses de John Ruskin, il faut espérer que l'avenir donnera raison à ses recommandations.

Qu'est-ce qui distingue ce livre des autres ouvrages du même genre?




John Ruskin était architecte et critique d'art. Rien ne le destinait à parler d'économie politique. Ce livre est d'ailleurs, à ma connaissance, sa seule contribution dans ce domaine.
N'étant pas familier du sujet qu'il aborde, il le traite avec l'innocence d'un néophyte et ses raisonnements ne se fondent pas sur des considérations ésotériques et inaccessibles mais plutôt sur la matière la plus stable et la plus noble dont il puisse faire preuve: l'humanisme.

Comment se résume ce livre?



Je ne me risquerai pas à tenter de faire une synthèse de cet ouvrage tant je crains d'en écorcher le contenu et d'en amoindrir la portée.
Je pense que je ferais plusieurs fois référence à ce que j'ai lu dans ce livre dans la suite de ce blog car ce livre est tout simplement un monument dont la lecture a profondément chamboulé ma vision de notre monde.

Mon témoignage est le suivant: J'ai lu "Unto this Last" de "John Ruskin" et ma vision de ce monde a changé.



Ajouter un commentaire   |  Lien permanent   |  Lien relatif   |   ( 3 / 20404 )

J'ai vu un mec cool !! 
samedi, janvier 31, 2009, 10:40 PM - Journal de vie
Une anecdote amusante m'est arrivée ce matin.

Mon épouse et moi allions au plateau des couleurs à Valence (le temple local de la consommation) pour affirmer notre pouvoir d'achat et assouvir notre irrépressible besoin de consommer. En sommes, nous allions faire quelques emplettes. Confortablement installé dans notre Renault Megane Scenic avec nos deux enfants sages à l'arrière, nous passâmes dans une rue peu fréquentée de Romans dans laquelle marchait un homme, arborant une superbe coupe rasta et se déplaçant avec un instrument à manche en bandoulière dans le dos.

Alors que j'attardais mon regard sur ce personnage, mon épouse remarqua l'intérêt que je portais à cette personne et me dit : "Ha .. toi .. dès qu'il y a un mec louche .. tu es attiré. Tu as trouvé un mec cool? C'est ça?". A peine tentais-je de balbutier un début d'explication qu'elle surenchérit :"Moi je ne suis pas attirée par ce genre de personnes."

Mon épouse me connait bien et je dois admettre que les personnages "singuliers" m'intéressent. Je mets le terme "singulier" entre guillemets, car j'ai pleinement conscience qu'en d'autres lieux, ce genre de personne n'a rien de marginal ni d'original. Mais dans la petite ville ou j'habite, parmi les gens que je côtoie quotidiennement, et parmi les personnes qui constituent ma famille et mes amis, il n'y a que peu de personnes coiffées d'une coupe rasta et pratiquant la musique. Ces deux caractéristiques suffisait donc à me faire penser que j'aurais sans doute pu m'enrichir en côtoyant cette personne. Je la regardais donc en me disant qu'il me plairait de pouvoir faire sa connaissance et qu'il lui fallait bien du courage pour affronter le froid dans cette rue tellement vide de personnes et d'intérêt.

Je n'entrepris donc pas de contredire mon épouse sur le fait que mon attention avait été captée par cette personne. Mais je décidai de développer les raisons qui me faisaient penser que cette personne était "cool" et absolument pas "louche".

"Hé bien figures-toi chérie que tu as totalement raison, ce mec m'a l'air tout à fait cool et il ne m'inspire aucune espèce d'inquiétude. J'aurais même tendance à dire que c'est tout le contraire. Et pourquoi devrait-il en être autrement?" .. Il n'y avait pas vraiment de réponse à cette question et mon épouse ne s'aventura pas à essayer d'en produire une.

Je profitais de l'effet de surprise pour poursuivre mon argumentaire en m'appuyant sur une réflexion issue de l'excellent livre 'Stupid White Men' de Michael Moore.


"Saches que je n'ai jamais eu le moindre problème avec des rastas jouant de la musique. Alors que j'ai eu les pires problèmes avec des gens bien coiffés, vêtus de costard, qui roulent en grosse voiture. Que ce soient des huissiers, des banquiers, des chefs de services, des percepteurs, des avocats ou des commerciaux, ils sont tous bien sappés et bien coiffés et pourtant, ils m'ont tous, un jour ou l'autre, créer des problèmes. Alors que jamais un musicien rasta ne m'a créer le moins soucis."

"Très honnêtement, les statistiques sont formelles, j'ai bien plus de raison de me méfier des mecs bien habillés et bien coiffés que d'un musicien black rasta.".

Mon épouse tenta bien un "bah .. ces gens-là font leur métier"

Ce à quoi je répliquai promptement:

"Oui, ils font leur métier, et leur métier c'est de faire chier les autres. Je ne dis pas qu'il le font méchamment, mais je suis certain qu'ils le font par intérêt et certainement pas par vocation. Ça m'étonnerait qu'il existe un huissier qui fasse cela par vocation. Ces gens-là sont comme tous le monde, ils font leur métier pour gagner leur vie mais la voie qu'ils ont choisi pour le faire est autrement moins noble qu'un musicien qui se contente de donner de la joie avec son art."

Le musicien rasta se pèle le jonc à marcher d'un point A à un point B ... alors que les huissier utiliserait une voiture chauffée et climatisée pour le faire.

Y'a quand même une injustice quelque part..


3 Commentaires ( ( 69 vues ) )   |  Lien permanent   |  Lien relatif   |   ( 3 / 20256 )

Je me m'attache plus aux fées 
mardi, juin 26, 2007, 07:29 PM - Journal de vie
J'ai complètement abandonné l'idée de me familiariser avec les fées. Je me rappelle très bien des circonstances qui m'ont amenées à renoncer à les comprendre.

Un jour d'été où j'assistais à un spectacle de magie dans lequel le magicien faisait sortir des lapins de son chapeau, je décidai d'apprendre la magie.

On me recommanda alors de m'adresser à la fée des rations en m'expliquant qu'elle était la seule dont on pouvait dire qu'elle fait des raies.
Je fus surpris d'apprendre qu'il fallait se tourner vers la fée des rations pour apprendre l'irrationnel.
Et lorsque je demandai des explications sur l'intérêt d'apprendre à faire des raies, on m'expliqua que c'était une tradition qui remontait aux "Fées aux dalles".

J'expliquai alors que, pour les quelques tours que je souhaitais apprendre, il serait inopportun de ma part de déranger ces dames et que je pouvais parfaitement me contenter de la fée des rations.
On me répondit sèchement qu'en matière de magie, la fée née en Tise ne me serait jamais d'aucun secours.

J'ignorais complètement que la fée des rations était née en Tise (que par ailleurs je connaissais pas) et je n'avais aucune intention d'y aller.
Passablement agacé qu'on puisse me prêter de telles intentions, j'expliquai avec vigueur que ma seule ambition était d'apprendre quelques tours.

Visiblement, mon énervement en inquiéta certains et on tenta de tempérer mon excitation:
"Sachez, mon brave monsieur, qu'en prestidigitation, le moindre emportement e(s)t une fée blesse".

Conscient qu'au rythme où allait la discussion, je risquais de me retrouver au milieu des fées d'hiver avant d'avoir appris le moindre tour, je tentai de calmer la discussion.
"M'enfin, je ne souhaite qu'une chose .. faire apparaitre des lapins .. "
"Ha mais mon bon monsieur, il fallait le dire plus tôt. Pour cela il vous suffit d'avoir recours à la fée qu'on dit T."
"Encore une fée !!" répondis-je
"C'en est trop .. j'abandonne !!! "

C'est ce jour là que j'ai compris que je ferais mieux de m'intéresser à la fédulogie (la science de l'étude des fées) si je voulais un jour faire de la maggie (de Knorr).
3 Commentaires ( ( 67 vues ) )   |  Lien permanent   |  Lien relatif   |   ( 3 / 20360 )

Les raisons de l'ouverture 
dimanche, juin 17, 2007, 08:45 PM - Politique
Notre président et notre premier ministre n'ont que le mot ouverture à la bouche. Ils en arrivent même à nommer des ministres socialistes dans leur gouvernement.
L'avenir nous dira s'il s'agissait uniquement d'un calcul purement électoraliste effectué en préparation des législatives ou s'il s'agissait d'une volonté réelle d'incorporer des compétences issus de différents bords. La durée de survie de ces ministres nous renseignera.

En tout état de cause, seuls les naïfs (ou au contraire les clairvoyants) croiront au fait que cette ouverture est un choix délibéré de représenter plus fidèlement l'ensemble des sensibilités françaises.

On peut donc se demander qu'elle est le réel intérêt de cette "ouverture", car il est difficile d'admettre qu'un homme aussi avide de pouvoir que notre président puisse accepter, sans arrière pensée, d'en céder à des adversaires.

Il faut admettre que cette ouverture a fait grincer quelques dents dans les rangs des supporters du président élu. Certains se voyaient attribuer des responsabilités en retour des efforts consentis pour faire élire leur leader à la présidentielle et ils ont du se sentir trahis lorsqu'ils ont assisté, impuissants, à l'attribution des fameux postes à des transfuges du PS.

Quelles sont donc les motivations sous-jacentes de l'ouverture?
En ce qui me concerne, j'hésite entre deux analyses.

Soit notre président se rend compte qu'il manque cruellement de compétence à droite pour faire une équipe qui tienne la route. Il est donc obligé de recruter chez ses adversaires pour aligner une équipe capable d'affronter les défis à venir.

Soit, et c'est la plus vraisemblable à mes yeux, il se prépare à partager la responsabilité du mécontentement populaire qui devrait surgir un peu avant la fin de son (premier) mandat. Il va pouvoir confier les dossiers les plus impopulaires à des secrétaires d'état socialistes pour les accabler lorsque le désenchantement grondera. Lorsque les choses iront mal, il disposera de fusibles à dégommer sans avoir à vexer ses associés. Et, dans 5 ans, il pourra dire "J'ai fait plein de choses bien .. les seules mesures qu'on me reproche ce sont les socialistes que j'ai gentiment accueilli au gouvernement qui les ont faite. Elisez-moi à nouveau et je vous promets de ne plus prendre aucun des ces branlots de gaucho à mes côtés. J'ai compris la leçon."

Euh .. non .. finalement .. je ne puis pas croire que ce soit aussi trivial. Il doit y avoir une subtilité (ou au contraire un manque de subtilité) qui m'échappe.
J'aimerais comprendre.


4 Commentaires ( ( 70 vues ) )   |  Lien permanent   |  Lien relatif   |   ( 3 / 20286 )

Une victoire est une défaite moins sévère que prévue 
dimanche, juin 17, 2007, 07:09 PM - Politique
Il est surprenant de constater comme les hommes politiques parviennent à présenter les choses de façon positive, jusqu'à parfois parfois friser le ridicule.

En ce jour d'élection législative, une confortable majorité UMP est installée à l'assemblé nationale. Cette dernière doit permettre au président de la république de mettre en oeuvre son programme. Pourtant, les socialistes font montre de satisfaction. 206 sièges contre 437 et ils pavanent. Ils considèrent que ce score constitue une victoire.

La défaite est moins cuisante que prévue .. c'est une victoire.

Je trouve que c'est un raccourci un peu audacieux (voire même mensonger).
Il va falloir qu'on m'explique une chose: en quoi être minoritaire au parlement est-il une victoire?
Comment peut-on espérer être une force d'opposition lorsqu'à chaque projet de loi proposé par le gouvernement, les votes de soutien seront en moyenne deux fois plus nombreux que les votes d'opposition?

J'ai la sensation que la situation est assez binaire en fait. Si un projet de loi sort et qu'il semble mauvais aux socialistes .. soit ils disposent d'un nombre de député suffisant pour qu'ils puissent s'y opposer, soit ils ne disposent pas de cette majorité de véto et ne peuvent que temporiser en réclamant des amendements qui, de toute façon, seront refusés.
En l'occurrence, pour contrer un projet de loi, il faut qu'ils soient au complet et qu'un député UMP sur deux ne se soit pas réveillé le matin du vote à l'assemblé. :TRISTE:

Vraiment, j'aimerais qu'on m'explique en quoi le score d'aujourd'hui est une victoire.

D'après les socialistes, avec 206 députés socialistes l'assemblée est plus représentative de la diversité française.
Ha oui ? pourtant, aucun des partis politiques n'est représenté à hauteur du score qu'il a fait à l'élection présidentielle.. Où est passé le 53-47 de la présidentielle ?


Pour terminer cet article sur une note d'humour:
Le N°2 du gouvernement démissionné du gouvernement car il a, malgré lui, respecté le principe du non-cumul des mandats. :CONTENT:
4 Commentaires ( ( 95 vues ) )   |  Lien permanent   |  Lien relatif   |   ( 3 / 20419 )


Suivant